Changement de régime au Cambodge ?

0

Des dizaines de milliers de Cambodgiens ont célébré, ce lundi (7), dans un stade de Phnom Penh, le 40e anniversaire de la fin du régime des Khmers rouges.

« Aujourd’hui, nous célébrons pour raviver le souvenir indélébile des crimes les plus odieux du régime de Pol Pot », a déclaré le Premier ministre Hun Sen, ancien Khmer Rouge.

A voir aussi : Quels pays ont été colonisés par la France ?

Entre 1975 et 1979, les maoïstes radicaux ont imposé quatre ans de souffrances et de persécutions au Cambodge, qui ont fait environ deux millions de morts.

Le régime de Pol Pot est tombé le 7 janvier 1979 en raison d’une offensive vietnamienne à laquelle Hun Sen, qui s’était réfugié au Vietnam, a pris part.

A voir aussi : Le voyage touristique en Asie : que savoir ?

Hun Sen, au pouvoir depuis plus de trente ans, se présente comme le seul garant de la stabilité pour éviter une guerre civile. Il assimile même l’opposition aux Khmers rouges. Le principal parti d’opposition, le Parti cambodgien de secours national (CNRP), est interdit et son patron, Kem Sokha, est en état d’arrestation.

Hun Sen a promis lundi « d’empêcher les actions des politiciens extrémistes de l’opposition et des étrangers derrière eux ». Kem Sokha est assigné à résidence dans l’attente de son procès, accusé de vouloir fomenter une révolution avec le soutien de Washington.

Partager.